Commission Episcopale Justice et Paix du Togo

  • Imprimer

 

 

BREVE PRESENTATION

La Commission Justice et Paix a été le fruit d’une décision prise à la fin de la dernière assemblée de tous les Evêques du monde entier (Concile Vatican II). Ils étaient convoqués à Rome au Vatican de 1962 à 1965 par le Pape Jean XXIII.

A cette assemblée, tous les Evêques exprimèrent le souhait de voir l’Eglise œuvrer pour une justice et une plus grande paix à l’échelle mondiale.

En 1967, le Pape Paul VI donna satisfaction à ce souhait en instituant la Commission Pontificale « Justice et Paix » et l’idée fut expliquée dans une lettre pastorale » Populorum progressio » (développement des peuples). Le pape Jean Paul II la confirma par sa lettre pastorale « Pastor Bonus » (le Bon Pasteur) et en fit un Conseil pontifical dénommé « Justice et Paix ».

En 1971, au synode des Evêques, une nouvelle orientation fut donnée à ce projet: la mise en place des commissions nationales et diocésaines pour une meilleure sensibilisation des communautés chrétiennes sur leurs devoirs et leurs droits pour le respect de l’Homme dans la construction d’un monde sans exclusion.

C’est dans cet état d’esprit que le 21 février 2005, la Conférence Episcopale du Togo prit un décret pour la mise en place d’une Commission Episcopale Nationale Justice et Paix (CENJP) et des Commissions Diocésaines au Togo.

 

SA MISSION 

 

La CENJP entreprend des actions dans le but de changer les structures et les pratiques qui diminuent ou détruisent les possibilités d’une vraie qualité de vie pour tout individu et qui font obstacle à l’amour du Christ. Elle a pour but de :

         éduquer les individus et les communautés sur leurs devoirs et leurs droits, en renforçant leur accès à l’information.

         renforcer leurs capacités, afin qu’ils puissent agir et s’attaquer aux pratiques comme aux systèmes injustes qui font obstacle à leur propre épanouissement.

         sensibiliser les gens au sein des systèmes sécuritaires, administratifs et sociaux de notre pays sur les problèmes des droits de l’homme

         former à la non-violence évangélique, à la paix et à la réconciliation.

 

La CENJP dispose dans tous les diocèses du Togo, d’un réseau de juristes et de para juristes qui offrent une aide juridique gratuite aux personnes vulnérables de toutes communautés. Dans ses travaux, elle se fonde sur les recherches antérieures, l’éducation et les campagnes publiques. Elle travaille par réseau avec d’autres ONG nationales et internationales mais aussi les médias.